Le marché intérieur européen présente encore de nombreuses lacunes

Un sondage réalisé récemment par les chambres de commerce belges auprès de leurs membres révèle que 70 % des entreprises estiment que le marché unique européen n’est pas encore suffisamment intégré. Ce sondage fait partie d’un projet plus large mené par toutes les chambres européennes et coordonné par Eurochambres.

Ce rapport Eurochambres donne un aperçu des obstacles auxquels se heurtent les entreprises qui mènent leurs activités sur le marché unique européen. Pour les entreprises belges, ces freins sont en premier lieu la complexité des procédures administratives, suivie d’un accès difficile à l’information sur la réglementation en vigueur et enfin, de divergences entre les législations nationales sur les produits et services.

Les entreprises interrogées ont également proposé un certain nombre de solutions pour surmonter ces obstacles. Si la réduction drastique des formalités administratives est la mesure la plus souvent proposée, elle est suivie de près par la mise en ligne, sur un portail commun à toute l’Union, d’informations sur les procédures et les formalités nécessaires dans les différents États membres. Autre piste de simplification majeure, la possibilité d’effectuer autant de procédures que possible en ligne. En outre, la Commission et les États membres doivent mieux collaborer pour mettre en œuvre la législation européenne et la faire appliquer.

Le rapport complet d’Eurochambres est disponible ici (EN)
Notre traduction de la fiche d’information est disponible ici

Tweet
Covid-19: Cas de force majeure?
Covid-19: Mesures de soutien aux entreprises à l’étranger
Aidez l’Organisation Mondiale de la Santé à combattre le Covid-19!
Covid-19 : Nous pouvons vous aider!